top of page
  • francoisefrappez

LE BOKIT

Dernière mise à jour : 17 mai

Reconnu officiellement par la langue française, le Bokit fait son entrée dans le dictionnaire !


Le bokit est un sandwich guadeloupéen, plus particulièrement de Marie-Galante qui a pour particularité d'être frit dans une casserole d'huile de tournesol chaude.


  • Son histoire :

Cette spécialité typiquement guadeloupéenne s’est développée au milieu du xixe siècle, après l’abolition de l’esclavage. À cette époque, les travailleurs les plus pauvres ne pouvaient même pas se payer certains produits de première nécessité comme le pain. Mais, observateurs et débrouillards, ils eurent l’idée d’adapter et de fabriquer eux-mêmes un pain, sans levure à l’époque et cuit dans une casserole d’huile chaude, appelé « pain chaudière », dû à la vapeur s’en échappant.




Le bokit tire son origine du Johnny cake, sorte de pain frit que les colons de la Nouvelle-Angleterre auraient emprunté aux Indiens shawnees, ce peuple nord-amérindien, avaient l'habitude de faire cuire une galette de maïs sur des pierres chaudes. Cette galette pouvait supporter les longs voyages. Les colons s'en seraient inspirés en y adjoignant de la farine de blé. Les Indiens appelaient leur galette jonikin, les colons, eux, dirent journey cake, en référence aux longues expéditions pendant lesquels ce biscuit trouvait toute son utilité. C'est finalement le nom Johnny cake qui est resté.


Au fil des échanges avec les colonies des Caraïbes, tout au long du xviiie siècle, le pain frit est devenu djoncake à la Dominique et à la Barbade. Les francophones entendirent djonkit ou dannkit. Le produit évoluant en forme et en contenu vers un sandwich, il prit le nom définitif de « bokit » en Guadeloupe, pour en devenir une spécialité typique de cette île. Il évolua en sandwich dans les années 1960 dans les rues de Pointe-à-Pitre, créé par Mathurine Parnas, qui fut également la première à importer en Guadeloupe les frites inconnues jusqu'alors sur l'île.

  • Aujourd'hui où trouver le bokit

En Guadeloupe, l’œil est attiré par les plages et les eaux turquoise, moins par les parkings. Pourtant, c’est ici qu’il faut venir pour goûter le bokit, un sandwich croustillant et moelleux. Sa particularité est une pâte cuite dans l’huile, puis garnie de poulet, de morue ou des crudités. Le bokit est une institution en Guadeloupe. souvent accompagné de sauce créole pimentée même les touristes en raffolent

À chaque coin de rue, sur les ronds-points, partout en Guadeloupe des food truck proposent ces sandwichs.

 En France NUABOL vous propose des bokits végétalien : simili chicken ou simili beef faites votre choix ! la carte : https://www.nuabol.fr/online-ordering

  • Le bokit en musique

    • Le groupe de punk rock The Bolokos fait référence aux bokits dans la chanson How Many Bokits

    • Le chanteur Riddla mentionne le sandwich dans son titre Bokit.

    • Le chanteur guadeloupéen SODAADE - BOKIT

En conclusionLe bokit peut être préparé de nombreuses manières différentes. Chaque food truck, restaurant, chaque chef a sa propre recette de bokit, ce qui fait de ce plat un véritable symbole de la créativité culinaire antillaise.

Nous avons hâte de savoir ce que vous avez pensé de notre bokit végan.

Françoise

NUABOL

58 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page